Un robot-peluche pour ne pas déranger les manchots

Afin de mieux pouvoir observer les habitudes des manchots sans les déranger, une équipe de scientifique a utilisé un robot-peluche pour passer inaperçu au sein des colonies.

Jusqu’à quel point l’homme perturbe l’animal lorsqu’il va l’observer ? Cette question du dérangement et du stresse se pose plus particulièrement pour les manchots, une espèce animale très émotive.

Comme l’explique Yvon Le Maho, directeur de recherche CNRS émérite à l’Institut pluridisciplinaire Hubert-Curien, la pose de puces RFID permet de suivre les animaux à distance, « Sauf qu’il faut se trouver très près de la puce pour pouvoir la lire ».

Plutôt que de stresser les animaux pour récupérer les précieuses informations des puces, l’équipe d’Yvon Le Maho a eu une idée de camoufler le système de lecture sur un robot rover télécommandé, mais surtout de déguiser celui-ci en une peluche ressemblant à un manchot.

Dans une étude publiée dans la revue de référence Nature Methods, l’équipe explique qu’une demi-douzaine d’engins ont déjà été construits, mais surtout que ces robots-peluche « ne pas perturbent pas du tout les animaux ». Mieux, grâce à cet engin, les scientifiques ont pu constater que les manchots essaient de communiquer avec lui à travers des vocalises.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCayenne GTS : la touche pimentée de Porsche
Article suivantPrêt à rouler dans une voiture transparente ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here