Rosetta évite le pire après s’être trop approchée de Tchouri

Pour s’être trop approchée de la comète Tchouri, Rosetta s’est fait une grosse frayeur. Heureusement pour elle, elle a évité le pire.

Alors que Rosetta est habituellement à une centaine de kilomètre de la comète 67P/ Tchourioumov-Guérassimenko, elle s’est rapprochée à 14 kilomètres le samedi 28 mars dernier. Cette manœuvre aurait pu lui couter très chères.

Alors que la comète dégaze de plus en plus alors qu’elle se rapproche du Soleil, elle libère des gaz et de la poussière. C’est justement cette poussière qui a aveuglé Rosetta, qui a en fait perturbé son système de navigation qui se base sur la position des étoiles.

Complètement déboussolée, la sonde s’est alors mise en « safe mode », un mode sécurisé qui a duré plusieurs heures, une période pendant laquelle les ingénieurs de l’Agence spatiale européenne (ESA) ont été très inquiets.

A final, la sonde a pu suffisamment s’éloigner et retrouver tous ses esprits, plutôt toutes ses fonctionnalités.

Après avoir évité le pire en passant trop près de Tchouri, Rosetta va bien évidemment rester à une distance plus sécuritaire dorénavant.

Tags

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker