Rosetta : L’ESA cherche un nom pour le site d’atterrissage de Philae

Alors que le site d’atterrissage du module Philae est communément appelé site J, l’ESA veut lui donner un vrai nom.

Site de secours C.
Site de secours C.

L’Agence spatiale européenne (ESA) est à la recherche d’un véritable nom pour le site d’atterrissage du module Philae. Depuis l’évaluation des différentes options, ce sont jusqu’à présent des lettres qui avaient été utilisées. En l’occurrence, le site final est désigné par la lettre J.

À quelques jours de la tentative d’atterrissage de Philae sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, l’ESA considère désormais important que la zone d’atterrissage de un kilomètre carré possède un véritable nom.

Site J est la cible principale de Philae pour atterrir sur la comète 67P Churyumov-Gerasimenko.
Site J est la cible principale de Philae pour atterrir sur la comète 67P Churyumov-Gerasimenko.

Pour trouver un nom, tout le monde est invité à faire sa proposition via le formulaire disponible sur le site internet de l’agence. Tout est possible, excepté les noms de personnes, vivantes ou décédées. Le concours est ouvert jusqu’au 22 octobre.

Le jury, composé des chercheurs qui contrôleront l’atterrissage de Philae, communiquera le nom du vainqueur le 3 novembre prochain. L’heureux élu sera invité à assister en direct à l’atterrissage du module à partir du centre de contrôle de la mission.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentPuls : l’étonnante montre-téléphone de Will.i.am
Article suivantMars : branle-bas de combat pour pouvoir observer Siding Spring

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here