Rosetta : premier modèle 3D de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko

À quelques jours de sa rencontre historique avec la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, les images envoyées par la sonde Rosetta ont permis l’élaboration d’un premier modèle en trois dimensions.

C’est grâce aux images d’images à basse résolution obtenues par la caméra Osiris de Rosetta qu’il a été possible de réaliser un premier modèle en trois dimensions de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. Alors que la sonde a rendez-vous dans quelques jours avec la comète, ce modèle sera primordial pour préparer l’atterrissage de Philae.

En attendant le 6 août et la mise en orbite de Rosetta autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, la sonde spatiale de l’Agence spatiale européenne poursuit son approche en douceur, ce premier modèle 3D, disponible en animation, montre clairement la présence de deux entités distinctes interconnectées par une zone de contact plus étroit.

Alors que Rosetta sera en orbite autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, ses passages successifs vont permettre d’étudier les propriétés physico-chimiques des deux éléments afin de pouvoir en comprendre la formation et son évolution.

La reconstruction 3D de la comète de Rosetta en vidéo...
La reconstruction 3D de la comète de Rosetta en vidéo…

La vidéo :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLG G Watch : quasi neuve et déjà de la corrosion
Article suivantPlus de 12 000 utilisateurs ont déjà rejoint l’action collective contre Facebook

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here