Runtastic : après l’application, place au bracelet connecté

Fort du succès de son application fitness, Runtastic propose désormais un bracelet connecté : Orbit.

Le marché des bracelets connectés pourrait bien être passablement chamboulé ces prochains temps. Alors que Fitbit, Jawbone ou encore Nike s’y cassent les dents, l’arrivée de Runtastic avec son Orbit va passablement changer la donne.

Grande concurrente de RunKeeper, l’application fitness de Runtastic est utilisée par des millions d’utilisateurs. Le fait d’y adjoindre un tracker d’activité en donc pratiquement un gage de succès.

Capable de mesurer le nombre de pas, les calories brûlées, de réveiller en douceur un dormeur, l’Orbit est de prime abord très classique. Compatible tant avec iOS qu’Android, en Bluetooth Low Energy, l’Orbit en pourtant l’un des rares bracelets connectés Waterproof en étant étanche jusqu’à 91 mètres.

La véritable originalité d’Orbit se situe dans son petit écran qui permet de suivre en temps réel sa vitesse et sa distance parcourue, des données qui sont obtenues par synchronisation l’application Runtastic.

Il est par ailleurs à souligner que l’application dédiée à l’Orbit est très conviviale, avec de beaux graphes et des conseils pertinents.

Pour finir, il faut encore dire que l’Orbit est proposé à 119,99€ sur le site Runtastic, un pack qui comprend également deux bracelets de couleurs différentes et un clip pour l’accrocher à ses vêtements.

App-Orbit

Orbit-Waterproof

Runtastic-Orbit

Voici la vidéo de présentation du bracelet connecté Orbit de Runtastic :

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNumericable : des dizaines de milliers de clients privés de connexion à Paris
Article suivantLa reconnaissance de Shazam se met au service de votre Mac

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here