SaaS : Microsoft redonne de l’allant à son offre Power BI

Microsoft redonne de l’allant à sa solution décisionnelle Power BI en mode SaaS en annonçant une baisse des prix, une version gratuite et une application pour iPad.

Pratiquement une année après avoir annoncé la disponibilité de Power BI, une offre de business intelligence en mode SaaS (Software as a Service), Microsoft lui redonne un coup de fouet en annonçant des baisses de prix, une version gratuite, une application iPad et davantage de partenariats.

Désormais, le tarif de l’abonnement Power BI Pro est de 9,99 dollars par mois, doit 75% plus avantageux. Pour ce nouveau prix, les prestations restent identiques, à savoir 10 Go de capacité par utilisateur, un rafraîchissement toutes les 60 minutes et un streaming de données d’un million de lignes par heure.

Pour autant qu’on soit possesseur d’une adresse e-mail américaine, une version gratuite est accessible uniquement en mode preview. Cette offre gratuite est prévue pour d’autres pays, sans que des échéances officielles ne soient données pour le moment. Dans ce cas, le volume de données par utilisateur est limité à 1 Go, avec un rafraîchissement quotidien et 10 lignes traitables par heure. Si cette offre conserve les différentes solutions de requêtes de données assorties d’outils de cartographie et de modélisation, elle ne propose pas de fonctions de collaboration.

Pour répondre aux besoins en mobilité de ses clients, Microsoft a développé une application iPad qui est désormais accessible sur l’App Store. Des versions pour iPhone, Android et Windows sont annoncées pour « plus tard cette année ».

Microsoft annonce également davantage de partenariats pour récolter des données issues de solutions tierces. Des connecteurs pour intégrer les informations issues de GitHub, Marketo, Microsoft Dynamics CRM, Salesforce, SendGrid et Zendesk existent déjà, une liste qui s’allongera, dans les prochains mois, avec Inkling Markets, Intuit, Microsoft Dynamics Marketing, Sage, Sumo Logic, Visual Studio Application Insights et Visual Studio Online.

La passerelle Data Management assure la connexion avec les ressources internes et leur éventuelle réplication pour une analyse dans le cloud. Power View et Power Pivot compilent les éléments pour en générer une représentation graphique, alors que Power Map les restitue sous forme géospatiale, en 3D, via les cartes de Bing.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentRenault révèle les premières photos de son nouveau crossover Kadjar
Article suivantVines Kids s’adresse aux enfants

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here