Sailfish OS : la Russie veut développer son propre système d’exploitation mobile

Pour s’affranchir des technologies occidentales, la Russie souhaite développer son propre système d’exploitation mobile. Il serait basé sur Sailfish OS.

Face à l’hégémonie des technologies occidentales, certains pays ont décidé de proposer leur propre solution. C’est par exemple le cas de la Chine qui est en train de concevoir COS (China Operating System), un système d’exploitation conçu par l’institut du Logiciel au sein de l’Académie chinoise des sciences sur la base d’un noyau Linux.

L’idée de la Russie est également de faire face à l’omniprésence d’Android et iOS sur les smartphones en proposant son propre système d’exploitation mobile. C’est Nikolai Nikiforo, le ministre russe des Communications, qui a annoncé son souhait de concevoir une plateforme mobile garantissant au pays une certaine autonomie, ainsi qu’une sécurité intérieure renforcée.

Le quotidien russe RBC, qui rapporte l’information, explique que la Russie est dépendante à 95% des technologies étrangères et que M. Nikiforo souhaite réduire cette proportion à 50% d’ici les dix prochaines années.

Il est révélé que ces travaux seront basés sur SailFish OS, le système d’exploitation développé par la société finlandaise Jolla, constituée d’anciens membres de Nokia.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdBlock Browser : un navigateur bloqueur de publicité pour Android
Article suivantGuerre de brevets : Samsung devrait moins payer à Apple

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here