Salon Auto de Genève : la part belle à Apple, Google et Microsoft

Le Salon Automobile de Genève a beau être un événement dédié à la voiture, ce sont bien les géants de l’électronique qui sont les principales attractions cette année.

En annonçant, quelques jours avant l’ouverture du Salon Automobile de Genève, son système CarPlay, Apple a réussi à focaliser toute l’attention sur l’électronique embarquée, plus particulièrement sur l’écran de l’habitacle qui devient un accessoire de smartphone.

Après Google et Microsoft qui se sont déjà bien positionnés sur ce marché, c’est donc au tour d’Apple de faire son entrée sur ce créneau. Plus qu’un simple projet, CarPlay est déjà disponible sur la Ferrari FF. Même s’il s’agit pour le moment du seul modèle équipé de cette solution, d’autres voitures sortiront d’ici quelques mois.

Avec Google, Microsoft et maintenant Apple, le secteur automobile est devenu un véritable débouché pour les géants de l’électronique, des firmes qui comptent bien que leurs utilisateurs restent dans leur écosystème même au volant de leur voiture.

Si écouter de la musique, chercher une destination, prendre des appels en mains libres sont des fonctions, le véritable enjeu se situe au niveau de la voiture « accessoire » de son smartphone. Histoire de ne pas dépendre d’une seule solution, Ford, partenaire historique de Microsoft depuis 2010, compte par exemple adopter CarPlay pour certains modèles.

Une question qu’elle serait intéressante de se poser est de savoir si la compatibilité de la voiture qu’on pense acheter va devenir un critère prépondérant d’achat.

Dans l'automobile, les géants de l'électronique prennent le volant
Au salon de Fautomobíle de Genève, le 4 mars.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentWindows Phone : Facebook Messenger se dissocie de Messages
Article suivantSamsung : 2 nouveaux Chromebook sous ARM

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour,
    je suis surpris que dans un article posant le « paysage » du marché des véhicules connectés, vous ne citiez que les derniers venus … quand QNX (une division de BlackBerry) équipe 60% du marché.
    A propose de CarPlay en particulier, il serait bon de ne pas confondre cette interface de connexion (appelons-la « protocole de mirroring » pour simplifier) avec un OS de gestion des systèmes d’infotainment et de contrôle du véhicule. Car CarPlay, c’est çà: le déport de l’écran d’un iphone sur votre système multimedia. C’est fort utile et aura sans doute beaucoup de succès, mais cela reste un add-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here