Samsung : 2 ordinateurs ultra-légers sous Chrome de Google

Le géant coréen de l’électronique Samsung a parié sur l’utilisation du cloud plutôt que le disque dur de l’appareil en dévoilant deux nouveaux ordinateurs personnels fonctionnant avec le système d’exploitation Chrome de Google.

Mardi, Samsung a dévoilé le lancement de deux nouveaux ordinateurs personnels « light » fonctionnant avec le système d’exploitation Chrome de Google. Utiliser le cloud (ou l’informatique externalisée) plutôt que le disque dur de l’appareil, tel est le pari du géant coréen.

Ce sont les derniers nés d’une série d’ordinateurs portables fonctionnant sous Chrome et lancés l’an dernier par Google. L’ordinateur de bureau est baptisé Chromebox Series 3, l’épaisseur de son unité centrale ne dépasse pas 3,3 cm. Une version portable, le Chromebook Series 5, dispose d’un écran de 31 centimètres, pèse 1,48 kilo et mesure moins de 2,5 centimètres d’épaisseur.

« C’est la prochaine étape de notre voyage vers une nouvelle expérience informatique centrée sur la vitesse, la simplicité et la sécurité », a commenté le directeur des produits de Google, Caesar Sengupta.

Les deux ordinateurs disposent de processeurs Intel, d’un disque dur de 16-gigaoctets et d’une connexion internet sans fil intégrée.

Le Chromebox sera vendu 330 dollars et sera disponible par internet aux États-Unis et au Royaume-Uni y compris sur Amazon.com, NewEgg.com et BestBuy.com. Il devrait être lancé dans des pays supplémentaires dans les semaines à venir. Le Chromebook Series 5 Wi-Fi sera vendu à 450 dollars et une version 3G sera disponible à 550 dollars.

samsung_lance_2_ordinateurs_ultra_legers‎

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFlame : le super-virus « gouvernemental » qui fait peur
Article suivantApple : nous préparons des choses incroyables…

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here