Samsung : est-ce que le Galaxy Note 5 va résister à l’iPhone 6S Plus ?

Samsung a tout fait pour que son Galaxy Note soit meilleur que l’iPhone 6S. L’heure du verdict a sonné.

Samsung souffre face à la concurrence chinoise, mais encore et toujours de la concurrence d’Apple. C’est pour cette raison que le groupe sud-coréen a tout mis en œuvre pour que le Galaxy Note 5 soit la nouvelle pièce maitresse de la marque sur le marché des phablettes.

Conscient de la présentation de l’iPhone 6S au mois de septembre, Samsung a avancé la présentation du Galaxy Note 5 au mois d’août.

Conscient que le marché américain serait crucial, Samsung a choisi New York pour présenter son vaisseau amiral. Par ailleurs, la phablette ne sera commercialisée qu’aux États-Unis pour le moment.

Mais ce n’est pas tout. Samsung a aussi soigné son terminal et le dotant de pratiquement tout ce qui se fait de mieux : un écran Super AMOLED Quad HD de 5,7 pouces d’une définition de 2 560 x 1 440 points, un capteur photo de 16 mégapixels secondé par un flash LED intégré, un stabilisateur et un autofocus, une caméra frontale de 5 mégapixels, un processeur octo-core cadencé à 1,5 GHz, de la connectivité 4G. Wi-Fi 802.11 et Bluetooth, sans oublier une batterie de 3 000 mAh.

Si les caractéristiques techniques ont séduit les critiques, c’est aussi le cas de son design soigné et haut de gamme.

La question est maintenant de savoir si le Galaxy Note 5 va pouvoir réellement rivaliser avec l’iPhone 6S Plus, pas sur le plan technique, mais sur le plan commercial. C’est ça qui est le véritable défi que doit relever Samsung alors que ses parts de marché ne cessent pas de s’éroder.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGran Turismo 6 : Hyundai présente la N 2025 Vision Gran Turismo Concept
Article suivantVentes records en prévision pour Lamborghini grâce au Huracan

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here