Samsung Galaxy Note 4 : est-ce que son capteur photo est à la hauteur ?

Le Galaxy Note 4 est équipé d’un capteur photo de 16 mégapixels. Est-ce que celui-ci est à la hauteur de la qualité globale de l’appareil ?

À l’instar de son superbe écran, le Galaxy Note 4 est un appareil très bien doté. Qu’en est-il de son capteur photo de 16 mégapixels ? Est-il à la hauteur de cette phablette haut de gamme ? Sans vous faire attendre, la réponse est : oui !

Que cela soit en plein jour ou avec une lumière artificielle suffisamment éclairante, le Galaxy Note 4 est capable de prendre des images particulièrement nettes et bien détaillées. Aucun lissage lourd ni renforcement outrancier n’est à noter avec des clichés au bon poqué avec une bonne gestion du bruit.

Comparativement, la qualité est similaire à celle du capteur de l’iPhone 6 Plus (8 mégapixels), à la différence près que l’utilisateur d’un Galaxy Note 4 pourra zoomer nettement plus aisément sans perte de qualité.

Grâce à son stabilisateur optique, le Galaxy Note 4 s’en sort très bien aussi en basse lumière. Le bruit se fait rare et le lissage reste très léger, alors que l’image se teinte légèrement de rouge et de jaune, sans que cela soit choquant.

Sans être un cador en termes de vitesse, le comportement de l’appareil photo du Galaxy Note 4 se montre très agréable à manipuler.

Au niveau de l’interface, sa richesse d’options de prise de vue (HDR, OIS, etc.) et de traitement post prise de vue (filtres, retouches, etc.) a de quoi satisfaire tous les genres d’utilisateurs, qu’il soit adepte des réglages manuels ou fan du mode automatique. Il est à noter que certains modes créatifs sont à télécharger directement depuis l’appli photo.

Il est bon de faire remarquer que l’écran Quad HD (2560 x 1440 pixels) permet de parfaitement mettre en valeur les belles photos.

Bien que le Galaxy Note 4 soit capable de filmer en Full HD 1080p, WQHD (2560 x 1440 px) et UHD/4K (3840 x 2160 px), il est bon de souligner que la stabilisation optique n’est disponible que dans le mode Full HD, une stabilisation qui atteint un niveau exceptionnel. C’est ce mode qui devrait logiquement être le plus usité par les adeptes de la vidéo. Dans les trois modes, haute, très haute et ultra haute définition, l’image reste de qualité avec un éclairage naturel alors qu’elle tire vers le rouge à mesure que les conditions lumineuses s’appauvrissent. Là aussi, plusieurs modes créatifs sont disponibles.

Pour finir, le capteur frontal de 3,7 mégapixels se montre particulièrement réactif et propose des prises de vue de qualité, cela dans pratiquement toutes les conditions de prise de vue. L’efficace déclenchement à la voix, ou en tapotant le capteur cardiaque proche du flash, sont très pratiques, pour autant que le dispositif détecte un visage.

Au final, comme on vous l’a dit d’emblée, la partie photographique du Galaxy Note 4 est parfaitement à la hauteur du reste de l’appareil.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentTwitter va entrer dans les entreprises… grâce à IBM
Article suivantPangu 1.1 : un jailbreak complet pour iOS 8 est désormais disponible
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here