Samsung : Galaxy S3 « Mini » pour la fin de l’année ?

Une nouvelle rumeur ferait état de la sortie par Samsung d’un Galaxy S3 Mini d’ici à la fin 2012. Si cette information se confirme, cela voudrait dire que le géant sud-coréen tente contrecarrer la sortie du nouvel iPhone d’Apple.

Cette nouvelle rumeur qui évoque la prochaine sortie d’un Galaxy S3 plus petit est jugée pertinente par les différents analystes spécialistes du secteur. Ainsi, Jack Gold, analyste de J. Gold Associates, estime que les terminaux à grands écrans correspondent à un effet de mode, mais qu’il ne faut pas pour autant négliger les plus petites diagonales.

« Beaucoup de gens trouvent le Galaxy Note trop gros », explique Jack Gold. « Mais Apple a le même problème avec son iPad et c’est pour cela qu’ils vont sortir un iPad Mini, parce que les gens veulent quelque chose de plus petit ». Pour l’analyste, au-delà de la simple concurrence, cette démarche correspond à une logique du marché. « La plus grosse problématique auxquelles doivent faire face les entreprises est que le marché est particulièrement volage qu’elles doivent dorénavant sortir de nouveaux modèles tous les trois à six mois », conclut-il.

Si aucun détail précis ne circule pour l’instant sur ce Galaxy S3 Mini, il est évoqué que Samsung plancherait sur une version 4 pouces, une taille identique à celle de l’iPhone 5, en tout cas selon les rumeurs. Par contre, il est fort vraisemblable que le géant coréen propose un smartphone d’une taille similaire avec des performances et des fonctionnalités comparables, mais à un prix nettement moins élevé, sûrement sous la barre des 500 dollars.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentOrange : nouveaux forfaits Sosh pour contrecarrer Free Mobile
Article suivantOrange : une panne prive 800 000 clients de messagerie vocale

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here