Samsung : la Galaxy Gear passe à Tizen

Initialement sortie avec le système d’exploitation Android, la Galaxy Gear va passer à Tizen par l’intermédiaire d’une mise à jour majeure.

Samsung a déjà opté pour Tizen pour sa smartwatch Gear 2, il en sera bientôt de même pour la première mouture de sa montre connectée. Alors que la Galaxy Gear avait été commercialisée sous Android, l’arrivée d’une mise à jour majeure va la faire passer à Tizen.

Les utilisateurs de la Galaxy Gear ont bien évidemment le choix d’effectuer cette mise à jour ou pas. S’ils l’a font, ils continueront à recevoir les mises à jour de Samsung. Le cas contraire, seules les mises à jour des applications seront encore disponibles.

Pour les utilisateurs qui hésiteraient à faire cette migration, il faut préciser que la nouvelle interface sous Tizen est pratiquement identique hormis quelques petits détails. De plus, en procédant à cette mise à jour, de nouvelles fonctionnalités seront disponibles, mais aussi une meilleure autonomie.

Par contre, il est bon de préciser que tout le contenu de la smartwatch sera effacé durant l’opération et qu’une sauvegarde préventive avant l’opération est donc fortement conseillée, mais aussi que certaines applications ne pourraient plus fonctionner comme avant.

Samsung ne compte pas que son OS, développé conjointement avec Intel, reste cantonné à un second rôle, ce qui pourrait signifier que d’autres objets connectés pourraient suivre le même chemin.

Galaxy Gear : Samsung privilégie Tizen aux dépens d'Android
Galaxy Gear : Samsung privilégie Tizen aux dépens d’Android

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentTélescope spatial IRIS : gros plan sur une tempête solaire
Article suivantDroit à l’oubli : Google a déjà reçu des milliers de demandes de retrait

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here