Samsung ne voudrait pas subir de rupture de stock pour le Galaxy S7

Selon les dernières rumeurs concernant le futur Galaxy S7, Samsung ne compterait pas répéter les erreurs du passé. Le constructeur prévoirait de fabriquer suffisamment d’appareils pour éviter les ruptures de stock.

Le Galaxy S6 avait tout pour séduire. Il a d’ailleurs tellement séduit les clients qu’il s’est retrouvé en rupture de stock immédiatement à son lancement. Une telle situation est bien évidemment un frein au succès commercial d’un appareil. Samsung semblerait avoir compris la leçon et compterait éviter de répéter la même erreur. C’est en tout cas ce que disent les dernières rumeurs au sujet du prochain fleuron de la marque coréenne.

Il se dit actuellement que Samsung prévoirait de produire 3 millions de Galaxy S7 et 1,6 million de Galaxy S7 Edge, soit près de 5 millions d’unités pour satisfaire la demande initiale au moment de son lancement. À croire les rumeurs, ce lancement devrait se faire dans la foulée de sa présentation à l’occasion de la conférence MWC de Barcelone fin février, c’est-à-dire au courant du mois de mars.

L’intention de Samsung de vouloir satisfaire à la demande est importante. Mais le plus important reste bien évidemment de proposer un smartphone séduisant. Selon les dernières rumeurs à ce sujet, il sera bien évidemment plus performant, avec quelques nouvelles fonctionnalités et un design similaire au S6. Pour ce qui est de son prix, aucune information à ce sujet n’a fuité à l’heure actuelle.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que le silence radio de Philae est définitif ? Cela semble probable
Article suivantGuerre des brevets : 548 millions de dollars ne suffisent pas à Apple !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here