Samsung : première liste des smartphones compatible avec la Gear S2

Bien que fonctionnant sous Tizen, la Gear S2 n’est pas uniquement compatible avec les smartphones Samsung. Une première liste de compatibilité vient d’être publiée.

Avant la présentation de la Gear S2, les objets connectés Samsung fonctionnant sous Tizen n’étaient compatibles qu’avec les smartphones et tablettes du constructeur sud-coréen. L’annonce que la Gear S2 est compatible avec des appareils d’autres marques est donc une bonne nouvelle.

Lors de sa conférence faite à l’occasion du salon IFA 2015 de Berlin, Samsung a indiqué que sa nouvelle smartwatch peut être appairée avec des smartphones fonctionnant avec Android 4.4 ou plus, et pour autant qu’ils disposent de 1,5 Go de RAM.

Dans la continuité de cette annonce, Samsung vient de publier une première liste des terminaux compatibles :

Asus : Zenfone 2
HTC: One, One M8, One M9, 826W
Huawei: Honor 4X, Honor 6, P8, Ascend Mate 7
Kyocera : Duraforce
Lenovo : Vide Shot, X2 Pro
LG: G Flex, Optimus G, Optimus G2, Optimus G3, G4, G Vista, Nexus 5
Motorola: Droid Turbo, Droid Maxx, Droid Mini, Moto X, Nexus 6
Nubia : Nubia Z9
Oppo : R7
Pantech : Aquos
Sony : Xperia Z2, Xperia Z3, Vivo, X5 Pro
Xiaomi : Mi 3, Mi 4, Note Pro
ZTE : V5

À cette liste, il faut encore bien évidemment ajouter les smartphones et tablettes Samsung.

Il est par ailleurs possible que d’autres appareils rejoignent cette liste, mais aussi que des différences apparaissent entre les pays.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentAdult Player : une appli porno qui rançonne les utilisateurs Android
Article suivantPrius : une quatrième génération synonyme de vitrine technologique pour Toyota

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here