Samsung vs Apple : encore une manche perdue pour le coréen

Dans son duel contre Apple, Samsung vient de perdre une nouvelle manche en prévenant les marchés que ses résultats seront encore à la baisse.

Dans son duel contre Apple, Samsung tente par tous les moyens d’avoir la gloire de proposer le meilleur smartphone du marché. C’est bien ce que la firme coréenne semble avoir fait avec son Galaxy S6, au détail près que ses ventes ne correspondent pas aux attentes. Pire encore, cette contre-performance pèse sur les résultats au point que le géant de l’électronique vient de prévenir le marché que ses résultats seraient encore en baisse (-4% au second trimestre).

Alors que les ventes d’iPhone se portent à merveille, que la santé financière d’Apple est au sommet, cette nouvelle contre-performance est donc une nouvelle manche perdue pour Samsung.

En fait, le problème semble être que Samsung ne comprend pas le marché. En effet, le Galaxy S6 a séduit tout le monde… surtout sa déclinaison Edge. Le problème est justement que le fabricant coréen a énormément surestimé la demande pour le Galaxy S6 en n’en vendant finalement quatre fois moins que prévu, alors que le succès de l’Edge a été totalement sous-estimé avec une pénurie totale d’appareils, ce qui est bien évidemment néfaste pour les résultats.

De plus, Samsung ne doit pas seulement faire face à la concurrence d’Apple, mais aussi à celle des fabricants chinois, notamment Xiaomi et Huawei, qui grignotent des parts de marché. De fait, Samsung se retrouve coincé dans un étau, avec des concurrents agressifs de tous les côtés.

La bonne nouvelle pour Samsung est que ses autres activités, notamment les produits semi-conducteurs, se portent bien, ce qui lui permet de conserver la tête hors de l’eau financièrement parlant.

La seule chose qu’il faut maintenant espérer, c’est que Samsung ne baisse pas les bras et tente d’inverser une nouvelle fois la tendance avec un Galaxy S7 qui sera encore meilleur.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLinus Torvalds, le fondateur de Linux, ne craint pas l’intelligence artificielle
Article suivant12 propositions de réformes de la Hadopi

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here