Santé : Google lance son application Fit

Annoncée à l’occasion de la dernière Google I/O, l’application Fit est désormais disponible au téléchargement sur le Play Store. photo-google-fit

La santé des mobinautes est au cœur des préoccupations de Google, tout comme d’Apple. C’est ainsi que les deux éditeurs proposent des applications en vue de suivre les données de santé des utilisateurs, des applis capables d’obtenir des données à partir des différents capteurs des appareils.

Annoncée à l’occasion de la dernière conférence Google I/O, l’application Fit est désormais gratuitement disponible au téléchargement sur le Play Store.

Capable d’obtenir des données à partir des capteurs du smartphone, ou d’autres applications tierces via une API, Fit comptabilise l’activité quotidienne de son utilisateur, par exemple son nombre de pas, parcouru.

Se présentant comme un assistant, l’application restituera les données collectées sous forme de graphiques, ce qui permet à l’utilisateur d’avoir un visuel sur sa progression.

Il est à préciser que Fit est compatible avec Android Wear, ce qui permet de récupérer les données des montres connectées. Dernier point, il faut être équipé au minimum d’Android 4.0 pour pouvoir en profiter.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLG vend 16,8 millions de smartphones au troisième trimestre
Article suivantiPhone 6 : le nombre d’iPhone d’occasion a explosé !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here