Santé : lorsque la technologie permet à une quasi-aveugle de voir des enfants

Avec moins d’1/20e à chaque œil, Fatiha ne pouvait pas voir ses enfants. Grâce à des lunettes high-tech, cette quasi-aveugle a enfin pu découvrir le visage de ses enfants.

Âgée de 47 ans, Fatiha n’a jamais pu voir ses enfants à cause de sa vision qui est moins d’1/20e à chaque œil. Grâce à des lunettes high-tech développées par l’équipementier ophtalmologique français Essilor, cette mère de famille a enfin pu les voir.

Ces lunettes très sophistiquées sont équipées d’une petite caméra et d’une télécommande. Elles peuvent zoomer et prendre des photos de détails pour les afficher sur les verres, à portée des personnes à très basse vision.

Essilor précise qu’il s’agit d’un prototype, encore loin d’être au point. Par contre, pour Fatiha, ces lunettes sont une bénédiction qui lui ont permis de découvris ses enfants, mais qui lui donne aussi « une faim de regarder les choses autour de moi, de découvrir tout ce qui m’entoure et de pouvoir associer une voix à un visage… ».

Les bénéfices apportés par ces lunettes sont incommensurables pour les personnes à très basse vision, il ne reste plus qu’à espérer que cette expérience positive contribue à faire avancer plus rapidement les recherches d’Essilor.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentAngry Birds Go : Rovio compte cartonner sur les achats in-app
Article suivantPS4 vs. Xbox One : le match de la prise en main

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here