La satisfaction est au rendez-vous pour le projet Cité Lib by Ha:mo de Toyota

Depuis 2014, Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble, Toyota, CitéLib et EDF (Sodetre) unissent leurs compétences pour optimiser la complémentarité des différents moyens de transport pour répondre aux besoins de mobilité avec des alternatives urbaines écologiques. C’est dans ce contexte que le dispositif Cité Lib by Ha:mo propose des véhicules 100 % électriques en libre-service et autopartage. Le bilan intermédiaire est que la satisfaction est au rendez-vous.

Après une année et demie d’expérimentation, un bilan à mi-parcours du projet a été dressé. « Lorsque l’on compare Cité Lib by Ha:mo à d’autres services d’autopartage dans leurs premiers mois de lancement, il s’agit d’un bilan très encourageant », se réjouit Martin Lesage, directeur de CitéLib. Avec plus de 1 000 personnes inscrites au service, il y a de quoi être fier.

Dans le cadre du projet Cité Lib by Ha:mo, Toyota met à disposition des véhicules 100 % électriques ultra compacts, des mini-voitures uniques au monde par leur taille et leur design. Elles sont utilisées majoritairement durant la semaine, pour un parcours de 5 km et un temps de location de 45 minutes en moyenne.

Là où les protagonistes de cette initiative ont de quoi se réjouir, notamment Toyota, c’est de la satisfaction des utilisateurs. Ils sont 92 % à déclarer que le service Cité Lib by Ha:mo est « pratique, écologique et moderne ». Le bilan à mi-parcours du projet révèle aussi que 71 % des utilisateurs utilisent au moins deux modes de transports différents (transports en commun, vélo ou voiture), 43 % possèdent un abonnement aux services de transports existants (TAG, Trans’Isère ou SNCF) et 74 % disposent au moins une voiture.

« Le bilan à mi-parcours de cette expérimentation unique en son genre confirme son fort potentiel et son intégration dans une perspective multimodale. Cité Lib by Ha:mo se positionne comme une réponse innovante et durable aux nouveaux besoins de mobilité et complète l’offre existante de transports en commun et de déplacements doux », déclare Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole.

Les protagonistes que sont Grenoble-Alpes Métropole, la Ville de Grenoble, Toyota, CitéLib et EDF (Sodetre) vont bien évidemment poursuivre cette expérimentation tout en continuant à l’améliorer pour la plus grande satisfaction de ses usagers. Les premières conclusions de cette initiative vont certainement donner envie de procéder à d’autres expérimentations du même genre dans d’autres villes. Toyota sera certainement aux premières loges en tant que fournisseurs de véhicules alternatifs écologiques.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDes épingles violettes pour la publicité géolocalisée dans Google Maps
Article suivantLe plein de nouveautés pour Chrome 51, notamment 30 % d’énergie en moins

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here