Seat : un concept 20V20 qui montre le futur

En présentant son concept 20V20, Seat nous donne un avant-goût des cinq prochaines années.

Le constructeur automobile Seat profite du Salon de Genève pour présenter son concept 20V20, une voiture qui ne devrait pas être produite en série en l’état. S’il ne faut pas retenir la voiture en tant que telle, ce sont ses idées qu’il faut prendre en considération. En effet, ce concept 20V20 préfigure le futur de Seat en nous donnant avant-goût des cinq prochaines années.

Alors que les lignes acérées constituent la signature de la marque espagnole, le style voulu par Alejandro Mesonero Romanos, le directeur du design, devient plus sobre, plus épuré.

Ce SUV coupé qui ne manque pas d’allure laisse à penser que Seat pourrait imaginer un modèle compact à même de venir concurrencer le Qashqai de Nissan, voir un plus petit SUV pour venir titiller le Captur de Renault Captur et le 2008 de Peugeot.

Avec sa configuration 4/5 places, ses deux sièges enfant supplémentaires escamotés dans le plancher du coffre, l’habitacle du 20V20 adopte la multifonctionnalité.

La planche de bord, très dépouillée qui adopte trois écrans couleur, comme pour l’Audi Prologue, et qui adopte une connectivité reposant sur un partenariat avec Samsung, présage une utilisation des technologies du groupe VW, tout comme la possibilité de recevoir des motorisations TSI et TDI jusqu’à 300 ch, une boîte DSG et une transmission intégrale contrôlée électroniquement.

Véritablement, le concept 20V20 nous montre le futur de Seat.

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentFacebook : pas besoin de code pour accéder à vos données personnelles
Article suivantPorsche : look agressif et près de 500 ch pour la 911 GT3 RS
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here