Un second incendie de véhicule dû à un Galaxy Note 7

Une voiture a pris feu sur l’autoroute en Floride. Selon son conducteur, l’incendie serait dû à son Galaxy Note 7 qui était en recharge. Il s’agit du second incendie de véhicule à cause du smartphone de Samsung.

Avec 92 incidents enregistrés uniquement aux États-Unis, dont 26 qui ont causé des brûlures et 55 qui ont endommagé des biens matériels, le défaut de la batterie du Galaxy Note 7 est véritablement problématique, surtout dangereux. C’est pour cette raison que Samsung a initié un programme de rappel de tous les terminaux vendus avant le 15 septembre.

C’est en raison de ce risque que des compagnies aériennes ont décidé d’interdire l’utilisation du Galaxy Note 7 à bord de leurs avions, mais aussi que la Commission américaine de protection des consommateurs (CPSC) a appelé tous les propriétaires à éteindre leurs appareils et à arrêter de s’en servir.

Les utilisateurs n’écoutent pas les recommandations de prudence

Malgré la recommandation émise par la CPSC, les propriétaires ne suivent pas tous le conseil donné, comme cela a été le cas de Clifford Samuels. Cet homme de 55 ans a en effet raconté à la police que son smartphone Galaxy Note 7, en charge dans son véhicule, aurait explosé et mis le feu à sa voiture alors qu’il roulait sur l’autoroute, à Port St Lucie en Floride. C’est soi-disant cette explosion qui aurait conduit à l’incendie présenté dans une vidéo. Pour en être certain, une enquête a été ouverte pour s’assurer que le smartphone de Samsung a bien été la cause de cet incendie.

Si cet incendie a bien été causé par un Galaxy Note 7, il s’agirait du second incendie de véhicule provoqué par le smartphone de Samsung. La bonne nouvelle dans cet incendie et qu’il n’y a pas eu de blessé, ce qui est certainement le plus important.

Cet incendie démontre surtout que la recommandation de la CPSC n’est pas inutile même si elle n’est visiblement pas suivie avec des incidents impliquant le Galaxy Note 7 qui continuent à se multiplier encore et toujours.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle Pixel et Pixel XL : Google lance des invitations pour une présentation le 4 octobre
Article suivant#dieselgate : un an après, Volkswagen est toujours au cœur de la tourmente
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here