Secret : Apple obtempère partiellement à la justice brésilienne

Un juge brésilien a demandé le retrait de l’application Secret. Si Apple a retiré cette application de l’App Store brésilien, la marque à la pomme ne l’a pas encore désinstallée des appareils.

L’application Secret crée le buzz en permettant à ses utilisateurs de se confesser anonymement à ses amis. Il suffit de rajouter ses amis pour découvrir qui a dit quoi sans savoir précisément qui l’a dit. Malheureusement, l’anonymat des réseaux sociaux rime souvent avec cyberharcèlement.

C’est sur cette base que le juge brésilien Paul Cesa de Carvalho a demandé le retrait de l’application Secret de l’App Store d’Apple et du Play Store de Google. Même si la liberté d’expression est garantie par la Constitution du Brésil, il est interdit de s’y exprimé anonymement, ce qui signifie que Secret est contraire aux normes constitutionnelles en vigueur.

Dans sa décision, le juge a ordonné la suppression de l’application n’était dans les dix jours au risque de s’exposer à une amende de 20 000 réals par jour (environ 6 632 euros).

Si Apple a retiré Secret de son App Store dès jeudi, il reste encore à supprimer l’application des smartphones et tablettes qui ont téléchargé Secret, cette suppression fait également partie des demandes du juge. Si le moyen existe, Apple ne l’a à ce jour jamais utilisé.

Apple supprime l'application Secret au Brésil
Apple supprime l’application Secret au Brésil

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiPhone 6 vs iPhone 6 : les deux modèles se comparent
Article suivantChasse aux anglicismes : place aux « mégadonnées »

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here