Les secrets de l’atmosphère d’une exoplanète viennent d’être percés

55 Cancri e pourrait être une exoplanète comme une autre. Pas du tout. C’est la première dont les secrets de son atmosphère ont été percés.

« C’est un résultat très intéressant, car c’est la première fois que nous sommes en mesure de trouver des empreintes spectrales qui montrent les gaz présents dans l’atmosphère d’une super-Terre », c’est de cette manière que des scientifiques de l’University College of London ont annoncé avoir réussi à percer les secrets de l’atmosphère d’une exoplanète. La planète en question est 55 Cancri e, une exoplanète d’une masse 8 fois supérieure à celle de la Terre située dans le système 55 Cancri. Cette première a été rendue possible grâce à la NASA et à l’ESA, mais aussi au télescope spatial Hubble.

C’est la caméra à grand champ Wide Filed Camera 3 de Hubble qui a permis de relever des informations spectrales déterminantes de l’atmosphère de 55 Cancri e. Des outils informatiques ont ensuite été utilisés pour déterminer sa composition.

Qualifiée de super-Terre parce qu’il s’agit d’une planète rocheuse dont la masse est comprise entre 1 et 10 fois celle de notre planète, 55 Cancri e possède des traces d’hydrogène et d’hélium. « Les observations de l’atmosphère de 55 Cancri e suggèrent que la planète a réussi à emmagasiner une quantité importante d’hydrogène et d’hélium de la nébuleuse à partir de laquelle elle s’est formée à l’origine. Nous avons maintenant des indices quant à la constitution de la planète, comment elle s’est formée et a évolué, ce qui a des implications importantes pour 55 Cancri e et d’autres super-Terres ».

Vu que son atmosphère se compose entièrement d’hydrogène et d’hélium, elle n’accueillera jamais de vie humaine. C’est d’autant plus vrai qu’il y a également des traces de cyanure, qu’elle ne possède pas d’eau et que la température à sa surface peut atteindre 2000°C. « Ce n’est clairement pas une planète où il ferait bon vivre », résument les auteurs de cette étude.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que la pluie de météorites observée en France est normale ?
Article suivantAvec la nouvelle Prius, Toyota va encore plus loin

Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m’a déprimé. Lorsqu’un ami m’a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m’a fait tilt ! Découvrir les technologies d’aujourd’hui que tout le monde pourra utiliser demain… m’a donné une nouvelle inspiration.

Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m’a filament proposé d’écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m’intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here