Sécurité ferroviaire : que faire contre les automobilistes qui forcent le passage ?

Une étude révèle qu’un automobiliste sur dix a, un jour, franchi un passage à niveau alors que le signal le lui interdisait, ce qui provoque régulièrement des collisions. Que faire ?

Que cela soit le TGV Le Havre-Marseille et ses 350 passagers qui percute une voiture engagée sur un passage à niveau, près de Mantes-la-Jolie (Yvelines) vendredi dernier ou un automobiliste se fait accrocher par un TER la même journée près de Thouars (Deux-Sèvres), les collisions entre une voiture et un train ne sont malheureusement que trop fréquentes en France.

Selon les statistiques de Réseau Ferré de France (RFF), le gestionnaire du réseau ferroviaire français, ce sont ainsi 148 collisions qui ont été dénombrées en 2013, des accidents qui ont couté la vie à 29 personnes. Si ce nombre a baissé de 40% en dix ans, même de 50% au niveau des décès, le bilan est encore conséquent, surtout que le nombre d’accidents en 2013 n’a jamais été aussi haut depuis 2004.

Le problème, c’est qu’une récente étude révèle qu’un automobiliste sur dix a, un jour, franchi un passage à niveau alors que le signal le lui interdisait, ce qui met en évidence combien les accidents aux passages à niveau sont encore trop nombreux alors qu’ils pourraient être évités dans 99% des cas si les automobilistes respectaient le Code de la route.

Pour Frédéric Cuvillier, secrétaire d’État aux Transports, la priorité est à mettre sur les comportements des conducteurs, même si différentes mesures sont mises en place, comme l’installation de radars de franchissement, une quarantaine supplémentaire ayant été installé au cours des douze derniers mois. C’est pour cette raison qu’une nouvelle campagne de sensibilisation a été lancée.

Il est également à souligner que la suppression des passages à niveau est également possible, mais qu’il s’agit d’une solution particulièrement onéreuse vu qu’il faut compter « entre un et trois millions d’euros » par passage. D’autres mesures que le pont où le tunnel existe, mais l’installation d’une séparation des voies pour éviter les passages en chicane ou la limitation de la vitesse sont des mesures utilisables dans certains endroits. Pourtant, tout serait nettement plus simple si les automobilistes respectaient les signaux !

En janvier 2003, un TGV avait percuté un poids lourd près de Dunkerque, Nengendrant que des blessés légers.
En janvier 2003, un TGV avait percuté un poids lourd près de Dunkerque, Nengendrant que des blessés légers.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité