Sécurité : le coup bas d’Apple contre Android

Quoi de plus innocent que le tweet envoyé par Phil Schiller, vice-directeur marketing d’Apple, un rapport Cisco ? Seul hic, ce rapport signale que 99% des malwares mobiles ciblent Android !

Cela faisait près d’une année que Phil Schiller, vice-directeur marketing d’Apple, n’avait pas égratigné Android, depuis son mémorable « Soyez prudent » qui accompagnait une étude de F-Secure au sujet des menaces sur mobiles. Aujourd’hui, via un tweet, il remet ça !

En effet, dans un tweet très innocent, Phil Schiller publie un lien vers un rapport de Cisco qui signale que 99% des malwares mobiles ciblent Android ! En pointant du doigt la sécurité d’Android, le directeur d’Apple sous-entend bien évidemment la meilleure efficacité en la matière d’iOS.

Par contre, Phil Schiller omet délibérément de préciser qu’Android est présent sur 80% des smartphones en circulation dans le monde, ce qui en fait une cible nettement plus intéressante qu’iOS pour les hackers, c’est exactement le même cas de figure qu’on retrouve entre Windows et Mac OS.

De plus, il omet également de souligner que 14% des utilisateurs d’iPhone, iPad et iPod Touch ont été visé par des attaques malicieuses.

En conclusion, il faut retenir qu’Android est certes moins sécurisé qu’iOS principalement en raison de sa diffusion et du fait qu’il est ouvert. Parallèlement, Android est aussi plus sécurisable qu’iOS car l’ajout de surcouche sécuritaire est parfaitement possible par exemple. De fait, il est fort possible que le fond du tweet de Phil Schiller ne soit finalement qu’un autogoal.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentGoogle+ : comment améliorer son efficacité ?
Article suivantInternet : êtes-vous accro ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here