Sécurité routière : Siri serait une source d’inattention

Selon une étude menée par l’Association américaine des automobilistes (AAA), l’assistant vocal Siri serait une source de distraction élevée qui pourrait être dangereuse.

C’est en collaboration avec l’université de l’Utah que l’Association américaine des automobilistes (AAA) a étudié l’impact de l’assistant vocal Siri sur le comportement des automobilistes. Pour effectuer leurs tests, les chercheurs ont utilisé un iPhone 5, les haut-parleurs du véhicule pour diffuser le son et un micro-cravate pour enregistrer les ordres.

Sur une échelle de 1 à 5, l’interaction du chauffeur avec Siri a été évaluée à 4 alors que, comparativement, celle d’écouter la radio est de 1 ou celle d’avoir une conversation téléphonique via un kit mains libres est de 2.

La raison de ce mauvais score est que Siri ait des erreurs, en répondant différemment à une même question ou en contactant la mauvaise personne.

De fait, utiliser Siri pour écouter un message et y répondre, mettre à jour des statuts Twitter et Facebook, ou changer un rendez-vous sont des activités encore trop distrayantes pour le chauffeur. C’est ainsi que Bob Darbelnet, président de l’AAA, explique que « Nous savions déjà que les conducteurs pouvaient manquer des panneaux de signalisation, ne pas voir des piétons ou des voitures parce qu’ils n’étaient pas à 100% concentrés sur la conduite. Nous savons désormais que des produits destinés à améliorer la sécurité peuvent eux aussi entraîner des défaillances de l’attention ».

Le résultat de cette étude n’est bien évidemment pas du gout d’Apple. La marque à la pomme a souligné que la version de Siri utilisée pour ce test n’était pas adaptée à la voiture alors que CarPlay et/ou Siri Eyes Free sont plus adaptés en évitant de prendre le smartphone en main ou de le regarder pendant que l’on conduit. Ces solutions sont par ailleurs optimisées pour ne donner accès qu’aux applis spécifiquement adaptées à la voiture et pouvant participer à la conduite, ce qui exclut par exemple Twitter et Facebook.

Alors que les systèmes évoqués par Apple sont pour le moment très peu disponible, ce test est certainement très réaliste de ce que font les possesseurs d’iPhone lorsqu’ils sont au volant.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentVous préférez le Galaxy S5 ou l’iPhone 6 ?
Article suivantFacebook met à jour ses conditions d’utilisation

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here