Selfy 4G : Wiko cède à la mode des autoportraits

Avec son nouveau smartphone Selfy 4G, Wiko cède à son tour à la mode des autoportraits.

Plusieurs fabricants de smartphones ont déjà cédé à la tentation de proposer des appareils spécifiques pour l’autoportrait, à l’instar de Sony et de son Xperia C5 Ultra. C’est désormais au tout du fabricant franco-chinois Wiko d’en faire de même.

Pour son Selfy 4G, Wiko a décidé de mettre sur le pied d’égalité le capteur photo frontal et dorsal. Il s’agit dans les deux cas d’un capteur de 8 mégapixels accompagnés par un flash à LED.

Le fabricant ne précise rien à ce sujet, pourtant la lentille du capteur dorsal semble visiblement plus grande que celle du capteur frontal. Cette différence pourrait s’expliquer par un capteur plus grand, donc qualitativement de meilleure qualité, notamment dans les conditions de faible luminosité.

Pour le reste, ce Selfy 4G est doté d’un écran AMOLED HD de 4,8 pouces, d’un processeur (non précisé) quad-core ARM Cortex-A53 cadencé à 1 GHz, de 1 Go de mémoire vive, de 8 Go de mémoire de stockage extensible à 64 Go par microSD, des connectivités Bluetooth 4.0, Wi-Fi 802.11n et 4G LTE catégorie 4, d’une batterie de 2 300 mAh, le tout fonctionnant avec Android 5.1 Lollipop.

Le Selfy 4G est annoncé avec des dimensions de 141 x 68,4 x 7,7 mm, un poids de 116 grammes et à prix de vente situé à 200 euros. Il sera lancé en France le 21 août prochain.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentKaspersky : pas de faux malware pour tromper la concurrence
Article suivant5 fonctionnalités pour améliorer Gmail

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here