Services Cloud : Interoute s’agrandit encore avec l’acquisition de Vtesse

Plus grande plateforme de services Cloud d’Europe, Interoute s’agrandit encore en faisant l’acquisition de Vtesse, un des plus importants réseaux du Royaume-Uni. Interoute acquiert Vtesse et étoffe le maillage de son Cloud au Royaume-Uni

Présent dans toute l’Europe, en Amérique du Nord et à Dubaï, Interoute possède 67 000 km de fibre, 8 Virtual Data Centres, 12 data centres d’hébergement, plus 31 centres en colocation reliés à 195 autres data centres chez ses partenaires à travers, soit la plus grande plateforme de services Cloud d’Europe. En faisant l’acquisition de Vtesse, Interoute s’agrandit encore.

Vtesse est l’un des plus importants réseaux du Royaume-Uni avec ses 7 000 km de fibre qui connectent 55 data centres dans 48 grandes villes d’Angleterre, d’Écosse et du Pays de Galles. L’opérateur fourni des réseaux WAN et métropolitains à certaines des plus grandes entreprises mondiales, par exemple IBM, ARUP, Redstone et Logicalis. Lloyds TSB, Poundland, Friends Provident, Invesco, DEFRA et l’AA sont par ailleurs des exemples de clients.

Comme l’explique Jean-Pierre Tournemaine, Directeur Général d’Interoute, « Si vous regardez bien, les entreprises européennes qui veulent bénéficier d’une infrastructure cloud souple et sur mesure n’ont qu’un choix limité entre plusieurs fournisseurs de cloud public ». Il ajoute que « Par cette acquisition, Interoute se dote de son douzième data centre en Europe […] Ce qui nous permet de proposer une plateforme Cloud de faible latence, sécurisée et d’une grande fiabilité dont peuvent bénéficier toutes les entreprises, où qu’elles soient ».

Pour Aidan Paul, Directeur et Fondateur de Vtesse, « Avec notre intégration au sein d’Interoute, les clients accèderont à un portefeuille étendu de solutions et à une couverture réseau internationale, leur ouvrant de nouvelles opportunités et de nouveaux marchés ».

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentDroit à l’oubli : une incidence pour la presse ?
Article suivantiPad Air 2 : même recette que pour l’iPhone 6 ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here