Seul Google a réagi à la parution d’Unicode 9.0

C’est depuis 1991 qu’Unicode est un standard informatique qui normalise les caractères informatiques. Alors que les utilisateurs se focalisent essentiellement sur les emojis, la nouvelle version 9.0 apporte 72 émoticônes. Mais pour le moment, seul Google a réagi.

Depuis l’apparition d’Unicode, les smileys et autres emojis ne sont plus le seul apanage des éditeurs de messageries. Cela ne signifie pas pour autant que tout le monde suive la norme non plus. C’est pour cette raison que l’aspect des émoticônes n’est pas forcément le même si on les regarde sur un iPhone d’Apple, un Galaxy de Samsung ou un Lumia de Microsoft. Pratiquement, chaque éditeur est libre d’interpréter comme il l’entend les nouvelles icônes.
Google a été le premier à réagir à la parution d'Unicode 9.0
Cette question se pose d’autant plus maintenant que le Consortium Unicode a entériné la version 9.0 du standard. Avec l’ajout de 7 500 nouveaux caractères, la grille passe à 128 172 caractères. Les ajouts comprennent d’ailleurs l’arrivée de 72 nouveaux emojis, la nouveauté qui intéresse le plus les utilisateurs. Unicode 9.0 ajoute par exemple le nez agrandi façon Pinocchio, le cowboy, l’expression « aucune idée », la poignée de main, de nouveaux animaux (gorille, papillon, lézard, canard, chauve-souris…), de nouveaux aliments (kebab, carotte, pancakes, kiwi…), des activités sportives (waterpolo, jonglage, canoé, tambour, handball…), ou encore de nouveaux gestes de doigts.

Android N incorpore déjà Unicode 9.0

Maintenant qu’Unicode 9.0 est entériné, la question qui se pose est de savoir quand les utilisateurs pourront utiliser les nouveaux emojis. Pour l’heure, seul Google a réagi en l’intégrant à la préversion 2 d’Android N. Cela signifie que le grand public pourra en profiter lors de la publication de la mise à jour dès cet automne.

Comme Unicode 9.0 ne fait pas encore partie des préversions d’iOS 10, il est fort peu probable que le futur système d’exploitation mobile d’Apple prenne en charge les 128 172 caractères de la nouvelle grille. Cela ne signifie pas qu’une mise à jour ultérieure ne les rajoute pas par la suite.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLune, Mars, Pluton, une semaine riche en observations astronomiques
Article suivantVenus : les vents électriques peuvent faire disparaitre les océans !
Véritable touche à tout qui traine déjà derrière lui un long parcours professionnels dans le monde de la technologie, j'ai un jour décidé de me réorienter vers le journalisme par goût pour l'information et l'actualité. De fil en aiguille, j'ai été amené à écrire pour linformatique.org. Que cela soit la miniaturisation, les innovations ou l'amélioration des performances, ce qui concerne le progrès m'intéresse. Comprendre les choses, comme la création de l'univers, ce qui s'est passé au néolithique, ce qui compose une comète ou l'impact du génome sur une maladie sont très motivant pour moi en raison de l'impact de ces découvertes sur notre passé, notre présent et notre futur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here