Seulement 500 exemplaires de la Lamborghini Aventador SuperVeloce Roadster

Lamborghini a profité du Festival de Goodwood pour confirmer la version Roadster de l’Aventador SuperVeloce, mais seulement à 500 exemplaires.

Le salon de Genève avait été l’occasion de découvrir la Lamborghini Aventador SuperVeloce d’une manière statique. Le Festival de Goodwood a été l’occasion de découvrir le bolide en action.

L’information la plus intéressante au sujet de la Lamborghini Aventador SuperVeloce est certainement la confirmation d’une version Roadster par Stefan Winkelmann, le PDG de la marque.

Il est certain que les principales spécificités du coupé se retrouveront dans la découvrable, que cela soit le bouclier avant avec ses spoilers noirs, ses bas de caisse aiguisés, ses ouïes latérales finition carbone, son extracteur d’air spécifique, sa quadruple sortie d’échappement centrale, ses grilles d’aération arrière agrandie, ou encore son aileron fixe. Sous le capot, moteur V12 6,5 litres devrait aussi être identique, offrant au Roadster quelques 750 chevaux par l’intermédiaire d’une boîte 7 rapports aux passages réduits.

Alors que le prix du coupé est affiché à 400 000 euros, celui de la découvrable ne sera en tout cas pas plu bas, certainement de l’ordre de 450 000 euros.

La mauvaise nouvelle est certainement que cette Lamborghini Aventador SuperVeloce Roadster ne sera produite qu’à 500 exemplaires.

Seulement 500 exemplaires de la Lamborghini Aventador SuperVeloce Roadster

Seulement 500 exemplaires de la Lamborghini Aventador SuperVeloce Roadster

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentCorrection du temps : une seconde de plus la nuit prochaine
Article suivantWindows 10 (build 10158) : avec Microsoft Edge et Cortana intégré à Office 365
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here