SFR – Bouygues : une mutualisation à revoir ?

Bouygues souhaiterait renégocier son accord de mutualisation avec SFR

L’accord de mutualisation conclu en début d’année entre SFR et Bouygues Telecom devrait être renégocié, c’est ce qu’affirme le Figaro.

D’après une information publiée par le Figaro, Bouygues Telecom serait en train de chercher à renégocier l’accord de mutualisation conclu avec SFR en début d’année. Les termes financiers de cet accord ne seraient au cœur de cette intention.

Le premier point de divergence est que la fusion entre SFR et Numericable a changé la donne, surtout que la plainte d’Orange auprès de l’autorité de la concurrence a fait prendre plus de six mois de retard au dossier.

À cela, il faut ajouter que, suite à ce mariage, SFR est actuellement en train de moderniser son service pour y intégrer la 4G et rénover la 2G et la 3G. Le hic est que les travaux induisent de multiples pannes. Alors que le but de la mutualisation est d’améliorer le réseau des deux opérateurs sur les zones blanches en dehors des métropoles, l’état actuel fait que « les abonnés risquent de disposer d’une moins bonne couverture mobile, lorsqu’ils seront sur le réseau SFR ».

Dernier point, Bouygues Telecom est en avance sur son programme d’installation d’antennes 4G, grâce à l’autorisation de réutilisation des antennes accordée par l’ARCEP, alors que, parallèlement, SFR serait en retard sur le déploiement de son propre réseau.

Ce seraient ces trois points qui pousseraient Bouygues Telecom à « repenser une partie du dispositif de mutualisation », mais aussi à renégocier les termes financiers de cet accord.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentScandale des photos de célébrités volées : menace à 100 millions de dollars contre Google
Article suivantNetflix : Orange craque aussi !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here