SFR : course à deux entre Bouygues Telecom et Altice

C’était attendu, c’est désormais confirmé, Bouygues Telecom et Altice sont sur les rangs pour le rachat de SFR.

Alors que le délai imposé par Vivendi était mercredi soir à 20 heures, on apprend que Bouygues Telecom et Altice, maison-mère de Numericable, ont déposé des offres dans le temps imparti.

Si aucun détail sur l’offre d’Altice n’a encore filtré, Bouygues Telecom a pour sa part publié un communiqué annonçant que l’opérateur a déposé une offre valorisant SFR à 14,5 milliards d’euros hors synergies, soit à 19 milliards d’euros en incluant les synergies.

L’offre de Bouygues prévoit le paiement de 10,5 milliards d’euros en numéraire pour une participation de 49% dans une nouvelle entité, ainsi que de laisser 46% du capital à Vivendi.

Si le plan prévoit une fusion de Bouygues Telecom et de SFR, « aucun départ contraint » n’est prévu par cette fusion. Il est également précisé que les synergies s’élèvent à 1,4 milliard d’euros par année, à 80% au niveau des coûts et à 20% dans les investissements.

Grâce à cette fusion, Bouygues Telecom prévoit aussi que cette nouvelle entité double ses investissements actuels dans la fibre optique pour les monter à 400 millions par an.

Si ce plan semble prometteur, sera-t-il pour autant retenu ?

L'offre de Bouygues valorise SFR à 14,5 mds d'euros, hors synergies
L’offre de Bouygues valorise SFR à 14,5 mds d’euros, hors synergies

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEspace : un astéroïde « frôle » la Terre à 348 000 kilomètres
Article suivantMacBook Pro 13 : du Retina sinon rien

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here