Shazam : de la musique à la télévision ?

L’application Shazam traite quotidiennement des millions de requêtes. Aujourd’hui, Shazam sert de plus en plus à identifier du contenu en provenance de la télévision.

Depuis son lancement en 2002, les 70 millions d’utilisateurs actifs de Shazam ont lancé plus de 10 milliards de reconnaissances de morceaux. Actuellement, ce sont quelque 100 millions de requêtes qui sont traitées toutes les semaines.

Certainement un signe des temps, le spectre d’utilisation de Shazam a quelque peu évolué avec le temps, typiquement du côté de la télévision. En effet, pratiquement un utilisateur sur deux fait des requêtes d’identification devant son téléviseur. Cette activité représenterait même plus du tiers de l’activité de Shazam

Cette information pourrait être anecdotique, mais elle a de l’importance pour Shazam qui a enfin son seuil de la rentabilité, en 2012, en s’appuyant sur un modèle d’affaire complémentaire développé conjointement avec les diffuseurs de contenu. L’application ne vise en effet plus uniquement la découverte du titre d’un morceau, mais surtout à proposer des bonus et offres promotionnelles en rapport avec les émissions regardées.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentiOS 7 : il pourra contenir au maximum 24 840 applications !
Article suivantJ-1 Keynote Apple : seront-ils tous présentés ?
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here