Siloe Patera : un supervolcan à la surface de Mars ?

Des astronomes de l’ESA pensent avoir découvert un supervolcan à la surface de Mars, il se nomme Siloe Patera.

Tout ce qu’il faut savoir sur Mars n’a pas encore été découvert. Pour preuve, des astronomes de l’Agence spatiale européenne (ESA) pensent avoir découvert un supervolcan à la surface de la planète rouge.

C’est en étudiant des images capturées par la sonde Mars Express, en novembre 2014, que les astronomes européens ont repéré une structure baptisée Siloe Patera, dans la région martienne appelée Arabia Terra. Elle comprend deux cratères emboîtés et mesure environ 40 kilomètres par 30, son point le plus profond étant situé à un peu plus de 1,7 kilomètre sous la surface.

Selon les scientifiques, Siloe Patera ne présente pas une partie centrale rebondie ni une dispersion de matières alentour qui témoigneraient qu’il s’agirait d’un cratère d’impact. De fait, ils estiment qu’il pourrait s’agir d’une caldeira, c’est-à-dire un fossé d’effondrement formé à la suite d’une importante éruption volcanique.

Pour expliquer les deux dépressions observées, les chercheurs estiment qu’elles pourraient correspondre à deux épisodes éruptifs différents, datant de plusieurs millions d’années. La diminution de pression du magma, ou le déplacement de cette roche en fusion sous la surface, pourraient avoir entraîné de tels effondrements.

Les scientifiques rappellent par ailleurs que la région Arabia Terra est couverte de dépôts géologiques dont la présence pourrait justement être expliquée par une activité volcanique passée. D’autres cratères étranges peuvent également être observés aux alentours de Siloe Patera.

Les supervolcans sont formés par du magma piégé en profondeur. Une énorme pression s’accumule avant que le volcan n’explose d’un seul coup, ce qui explique pourquoi l’on observe une caldeira et non pas une haute montagne en pente.

Sur Terre, la caldeira de Yellowstone aux États-Unis, qui mesure environ 45 kilomètres de largeur pour 85 kilomètres de longueur, est typiquement un exemple de supervolcan.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLes 8 conférences majeures de l’E3
Article suivantUn 65e succès d’affilée pour la fusée Ariane 5

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here