Skoda se lance dans le haut de gamme avec sa Superb III

Avec sa Superb III, Skoda vise le segment premium pour venir concurrencer les Passat et les Audi A5 sur le haut de gamme.

Depuis son intégration dans le groupe Volkswagen en 1991, la marque Skoda a parcouru un long chemin entre ses anciens modèles issus de l’époque soviétique et ses nouveaux modèles qui vont venir concurrencer les autres modèles du groupe sur le haut de gamme.

Alors que le groupe allemand a habilement qualifié la marque Skoda de marque familiale, ce qui la rend un peu plus accessible par rapport aux autres marques du groupe, cela n’empêche pas les derniers modèles tchèques de reprendre certaines innovations technologiques du groupe pour porter sa gamme vers le haut.

C’est ainsi que la nouvelle version de sa grande berline, la Superb III, s’appuie la même base technique que la Volkswagen Passat pour offrir encore plus d’espace intérieur, mais aussi que son design s’est raffiné au point de la faire ressembler de plus en plus aux berlines d’Audi, notamment l’A5.

Preuve de cette montée en gamme, la version la mieux équipée de cette Superb III sera commercialisée plus de 40 000 euros, ce qui place cette berline dans le segment haut de gamme au même titre que la Passat et l’A5.

Alors que le succès de Skoda est au rendez-vous avec un chiffre d’affaires de 8,8 milliards d’euros et une marge opérationnelle remarquable de 7,4%, est-ce que ce positionnement sur le haut de gamme aura un impact sur la compétitivité de Skoda ?

Votes
[Total : 1 votes en moyenne : 5]
PARTAGER
Article précédentCNIL : les réseaux hotspot sont trop curieux
Article suivantLe Boeing Black sera un smartphone capable de s’autodétruire

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here