Skype : après 10 ans d’activités, l’avenir prévoit des appels vidéo en 3D

En dix ans d’existence, Skype n’a jamais cessé d’évoluer surtout pas depuis son rachat par Microsoft. C’est ainsi que les appels vidéo en 3D pourraient prochainement voir le jour dans Skype.

Cela fait maintenant dix ans que Skype existe, une société formée à l’origine par Niklas Zennström et Janus Friis. Au fil des ans, cette application de communication a su séduire de nombreux utilisateurs. C’est ainsi que Microsoft, qui a racheté Skype en octobre 2011, annonce fièrement que 300 millions d’utilisateurs sont connectés pour 1,4 trillion de minutes passées à communiquer durant ces dix dernières années, dont un tiers d’appels internationaux.

Durant toutes ces années, Skype s’est enrichi. Mais la plus grosse évolution serait encore à venir, le support des appels vidéo en 3D. C’est Mark Gillett, Vice-Président de Skype pour le compte de Microsoft, qui vient de le déclarer lors d’une récente interview accordée à la BBC

Selon lui, la 3D s’est démocratisée auprès des utilisateurs avec les téléviseurs et les écrans d’ordinateur qui supportent de plus en plus cette fonctionnalité. Le seul souci subsistant se situe au niveau de la capture de l’image avec la nécessité d’ajouter plusieurs caméras et de les configurer précisément. Dans ce sens, Mark Gillett annonce que des solutions sont déjà connues, mais qu’il s’agit surtout d’attendre le bon moment avant de lancer cette fonctionnalité sur le marché.

Les appels vidéo en 3D ne semblent donc pas relever de l’utopie, cela serait juste une question d’opportunité et de maturité du marché.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBoutiques d’applications : ces chiffres qui ne veulent rien dire !
Article suivantNokia : Microsoft rachète son activité mobile
Une fille dans l'informatique était mal vue à l'époque de mes études. C'est pour cette raison que l'on m'a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m'a plu. C'est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l'information m'a poussé à suivre des cours de journalisme. Comme j'avais la propension de centraliser l'actualité technologique, un ami m'a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C'est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l'aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m'intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here