Skype Live Translator : Microsoft ouvre les inscriptions aux bêta testeurs

La démonstration faite de Skype Live Translator lors de la conférence de Re/code avait fait grande impression. Microsoft passe aujourd’hui à l’étape suivant en ouvrant les inscriptions à une bêta fermée.

C’est au mois de mai dernier, lors de la conférence de Re/code, que Microsoft avait fait une incroyable démonstration de Skype Live Translator, un système qui permet de communiquer en temps réel avec une personne qui ne parle pas la même langue. La firme de Redmond est désormais prête à passer à faire un pas de plus vers sa disponibilité pour le grand public.

Les personnes intéressées par l’évaluation de Skype Live Translator peuvent en effet s’inscrire sur la page officielle de Skype afin de participer à une évaluation gratuite de l’application. Il va s’agir d’une bêta privée et seules les personnes retenues par Microsoft pourront y participer.

Le but de Skype Live Translator est de traduire en temps réel une conversation en traduisant, des deux côtés, dans la langue de la personne. A l’usage, la transcription s’affiche dans ​​l’écran de la conversation, comme s’il s’agissait de la conversation réelle. Conçue pour traduire en 45 langues, le site Skype annonce que seules les langues arabe, cantonais, mandarin, anglais, français, allemand, italien, japonais, coréen, portugais, russe et espagnol sont pour le moment concernées par le test.

Il est encore précisé que la phase de test à proprement parler débutera avant la fin de l’année.

Source : http://techcrunch.com/2014/11/03/skype-translator-preview/

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentApple Watch : une date de sortie qui se précise
Article suivantSmartphones : est-ce Nokia va revenir… sous Android ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here