Smartphone : ces innovations qui devraient arriver

Les smartphones actuels sont sans commune mesure avec les premières générations, et seront certainement à la traine des versions à venir. Pour cause, ils s’enrichissent régulièrement de nouvelles innovations. Que faut-il prochainement attendre ?

Sous la pression de la concurrence, les smartphones embarquent de plus en plus d’innovation, des fonctionnalités qui enrichissent l’expérience utilisateur des mobinautes. Si on pense déjà disposer de tout, qu’est-ce qui pourrait encore arriver ?

En matière d’appareils mobiles, les ingénieurs ne cessent pas de proposer de nouvelles fonctionnalités. SI Motorola a déjà introduit la lecture d’empreintes digitales, un capteur biométrique repris par la suite par HTC et Apple, il est certain que cette innovation va de plus en plus se généraliser sur tous les appareils, en tout cas haut de gamme.

Histoire de simplifier l’utilisation de nos appareils, la gestuelle risque de devenir de plus en plus importante. Au lieu de toucher son téléphone pour faire une action, bouger sa main devant l’écran (pratique lorsqu’on a les mains sales), devrait prochainement suffire à le commander. Pour cela, des détecteurs de mouvements devraient se généraliser également.

L’avenir de nos smartphones passera peut-être par la santé des mobinautes. Dans ce sens, nos futurs appareils pourraient bien embarquer une oxymétrie, un capteur capable de détecter votre état santé en prenant votre pouls voir en mesurant le taux d’oxygène dans le sang en analysant le bout de votre doigt avec de la lumière.

À l’instar de tous les objets connectés, nos smartphones de demain en feront donc toujours plus, toujours plus de fonctionnalités et d’innovations pour améliorer notre bien-être quotidien.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentCanonical : deux marques de smartphone vont lancer des appareils sous Ubuntu Touch
Article suivantMicrosoft : quelle direction va prendre Windows ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here