Smartphone : êtes-vous totalement dépend ?

Notre dépendance à notre smartphone grandit de jour en jour. Qu’en est-il pour vous ? Est-ce que vous le prenez aussi au lit ou à l’église ?

Nous sommes de plus en plus dépendants à notre smartphone, soit en tant que téléphone, ou en tant que messagerie ou centrale pour nos réseaux sociaux. Cette dépendance se développe à un tel point que les gens emportent partout leur terminal mobile, y compris dans les lieux les moins évidents.

Par exemple, selon une étude réalisée aux États-Unis et publiée par le Los Angeles Times, les utilisateurs de smartphones l’emportent dans les transports en communs ou au restaurant, mais aussi sous la douche ou dans la chambre à coucher. Il faut dire que pour beaucoup de gens, leur smartphone est devenu une véritable extension d’eux-mêmes au point de l’emporter vraiment partout.

C’est ainsi que 55% des personnes interrogées affirment l’utiliser au volant, ce qui semble encore relativement raisonnable, mais que 19% l’emploient à l’église. Plus saugrenu, 9% des sondés reconnaissent s’en servir pendant ses ébats sexuels ! L’étude ne précise pas si c’est pour consulter une alerte, répondre à un mail ou un appel… ou pour immortaliser les batifolages, mais cela concernent tout de même 20% des femmes âgées entre 18 et 34 ans.

Et vous, est-ce que vous prenez aussi votre smartphone partout pour l’utiliser dans des situations aussi saugrenues ?

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentFacebook : est-ce que le réseau s’engagera contre les discours de haine ?
Article suivantA10 : BlackBerry passe aux 5 pouces

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here