Le smartphone modulaire du Projet Ara est au stade du prototype

Cela fait maintenant près de trois ans que Google travaille sur son Projet Ara, la conception d’un smartphone modulaire. Avec une explication en vidéo du concept, l’annonce d’une version spécifique d’Android ou la création d’un Ara Store spécifique, de nombreuses choses ont été dites sur l’avancement du projet. Il s’en est suivi plusieurs annonces de lancement, pour 2015, retardé à 2016. Alors que tout le monde attend d’en savoir plus, de découvrir un appareil opérationnel, on n’entendait plus trop parler du projet.

Le Projet Ara est revenu sur le devant de la scène à l’occasion de la récente conférence Google I/O 2016. À cette occasion, un premier prototype fonctionnel a été présenté à certains journalistes, notamment un du site Wired. Celui-ci affirme qu’une trentaine d’ingénieurs de la firme de Mountain View utilise déjà cet appareil comme mobile principal.

Alors que cela faisait longtemps que Google avait annoncé son intention d’accélérer le Projet Ara, ce n’est que maintenant que les choses semblent véritablement décoller. Le géant du web évoque par exemple la disponibilité d’une version pour les développeurs pour cet automne. Par contre, au niveau de la commercialisation pour le grand public, cela ne sera pas avant 2017. Dans un premier temps, c’est un smartphone de 5,3 pouces qui sera proposé.

Si le Projet Ara a pris un certain retard sur le planning, c’est parce que certaines concessions ont dû être faites. Par exemple, la partie processeur et mémoire n’est plus un module spécifique interchangeable, mais fait désormais partie du squelette de l’appareil. De fait, plusieurs « bases » devraient être proposées avec des niveaux de performances différents.

Comme le prouve une nouvelle vidéo du projet, le reste de l’idée du smartphone modulaire est conforme aux ambitions affichées à l’origine. En proposant l’écran, le capteur photo, le haut-parleur ou encore une boîte de rangement à médicaments, Google a véritablement cherché à dépasser toutes les éventuelles limites.

Le changement d’un module peut se faire à la voix en donnant par exemple l’ordre « OK Google, éjecte la caméra », ou en passant par le bouton situé sur la tranche de l’appareil qui affiche un plan des modules à l’écran. Il suffit alors de choisir l’élément à déconnecter pour pouvoir le retirer en toute sécurité.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentUncharted 4: A Thief’s End, le jeu à ne surtout pas rater
Article suivantEn rassurant les Républicains, Zuckerberg prouve son habileté politique
Après mes études de journalisme, me retrouver à écrire sur des faits divers sans importance m'a déprimé. Lorsqu'un ami m'a emmené me changer les idées au salon Connect It de Paris, cela m'a fait tilt ! Découvrir les technologies d'aujourd'hui que tout le monde pourra utiliser demain… m'a donné une nouvelle inspiration. Par les amis de mes amis qui son mon avis, on m'a filament proposé d'écrire des articles sur le high-tech. Dire ce qui m'intéresse le plus ? Difficile à dire. Cela va si vite, les possibilités sont si énormes. Une chose est en tout cas sûre : cela me passionne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here