Smartphones : acheter ou attendre ?

Avec les nouveaux produits de Google, LG et HTC, sans parler des prochaines présentations des nouveautés d’Apple et Samsung, les acheteurs potentiels que nous sommes seront soumis à la tentation. Mais faut-il acheter ou attendre ?

En cas d’achat impulsif, la réponse est limpide : il faut acheter. Par contre, dans une réflexion plus réfléchie, attendre serait certainement la meilleure attitude à adopter. Pour commencer, si Google, LG et HTC ont déjà présenté leurs nouveautés, il est tout de même conseillé d’attendre les présentations des autres fabricants, notamment d’Apple et Samsung.

Mais plus loin que cela, plutôt que de se focaliser uniquement sur l’aspect « nouveauté », il faut également se pencher sur ce que ces nouveaux appareils nous apportent. C’est ainsi que la simple amélioration de performance peut servir à nous demander si le remplacement de notre smartphone actuel est pertinent, uniquement pour gagner quelques pour cent de vitesse.

Si l’arrivée de la 4G pouvait faire figure d’innovation majeure, dans les pays où cette technologie est déployée, il est certain que les innovations ont été relativement rares, si ce n’est au niveau du système d’exploitation. Mais là aussi, une mise à jour logicielle pourrait éviter de dépenser quelques deniers.

Mais plus intéressant encore, la sortie de tous ces nouveaux modèles va engendrer une baisse des prix sur les modèles précédents, une baisse de prix qui pourrait rendre intéressante l’acquisition d’un modèle « démodé », mais tout de même suffisamment à la pointe du marché.

Dès lors, la patience est de mise, une attente qui devrait surtout vous servir à comparer les différentes offres, et surtout à définir le niveau de fonctionnalités et de performances dont vous avez réellement besoin.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentNorvège : Apple devra se passer des vues 3D destinées à la cartographie
Article suivantIslam : l’Appli qui vous aide à prier dans l’avion

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

1 COMMENTAIRE

  1. Merci pour ces conseils. Il y a aussi ceux qui sont fétiches d’une marque ou d’une autre. Dans ce cas, je pense que regarder ailleurs devient inutile puisque ce n’est plus les fonctionnalités qui comptent mais l’acquisition des dernières technologies d’une marque spécifique. On ne change pas une équipe qui gagne dit-on.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here