Smartphones : la Chine aux Chinois !

Les acteurs chinois sont en train de se profiler sur le marché mondial des smartphones. Preuve de leur succès, une marque chinoise à détrôner Samsung en Chine.

L’hégémonie planétaire de Samsung a encore de beaux jours devant lui. Pourtant, ses parts de marché d’effritent sous la poussée de plusieurs constructeurs, principalement chinois.

C’est ainsi que la jeune marque chinoise Xiaomi a déjà réussi à se hisser au quatrième rang mondial, certes encore très loin de l’incontestable n°1 Samsung, en tant que plus gros vendeurs de smartphones.

Témoignage de cette réussite, Xiaomi a même réussi à détrôner Samsung en Chine en devançant le n°1, alors que d’autres fabricants sont d’ores et déjà en embuscade.

Mais ce qu’il est important de souligner, c’est que la pluie et le beau temps dictés par Samsung et Apple semblent avoir pris fin à la vue de leurs parts de marché respectives qui ne cessent de s’effriter. Anecdotique sur le plan planétaire, ce qui se passe en Chine est le signe que le marché évolue, que les clients ne sont plus obnubilés par les marques, mais que d’autres facteurs entrent en ligne de compte, typiquement le prix.

Tout aussi intéressante, la Chine est notamment considérée comme étant le prochain Eldorado pour Apple. Le fait que les marques chinoises soient en tête des ventes risque bien de saborder les espoirs de la marque à la pomme.

Lei Jun, cofondateur de Xiaomi, lors de la présentation des résultats des ventes de son groupe, le 22 juillet, à Pékin.
Lei Jun, cofondateur de Xiaomi, lors de la présentation des résultats des ventes de son groupe, le 22 juillet, à Pékin.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentIFA 2014 : Samsung officialisera sa Galaxy Note 4
Article suivantL’ancêtre des gros dinosaures était… un petit reptile bipède

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here