Smartphones : l’iPhone remporte la bataille de Noël

Selon Flurry, plus de la moitié des smartphones activés à Noël seraient des iPhone, ce qui place Apple en position de force.

En cette période de Noël, la concurrence entre les différents fabricants de smartphones est à son paroxysme. Selon les données de Flurry, cette bataille aurait été largement remportée par Apple.

Flurry, qui a compilé les données issues du suivi de plus de 600 000 applications, prétend que le nombre d’activations de nouveaux smartphones et le nombre d’applications installées à cette occasion ont battu des records cette année. Apple-Xmas2

D’après les chiffres de Flurry, les iPhone représentent 51% des smartphones qui ont été activés à l’échelle mondiale sur la période allant du 19 au 25 décembre 2014. Les appareils d’Apple devancent largement son concurrent direct, Samsung, qui ne comptabilise que 18% des activations. Avec 5,8%, Nokia complète le podium alors Sony et LG Electronics suivent, et que des marques telles que Xiaomi, Huawei ou HTC ont représenté moins de 1% des activations. Flurry précise que la période de Noël n’est pas forcément la plus active sur les marchés asiatiques.

Alors qu’Apple écrase la concurrence à cette occasion, il est à préciser que ces chiffres se basent sur les applications téléchargées. Vu que les utilisateurs d’iOS sont plus réceptifs à l’écosystème des applis mobiles, cela pourrait amener à une surreprésentation des smartphones à la pomme. Cela n’empêche pas de dire que les iPhone se sont très bien vendus et qu’ils ont été sous de très nombreux sapins.

Dans ces chiffres, Flurry constate également une poussée des phablettes au détriment des tablettes tactiles de 9 pouces et plus, mais aussi que les mobiles compacts deviennent des objets de plus en plus rares sur le marché.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSamsung : ses téléviseurs vont passer à Tizen
Article suivantKodak se diversifie en sortant son premier téléphone intelligent

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here