Smartphones : Samsung consolide son avance sur Apple

Au second trimestre 2012, grâce à la forte demande pour son nouveau modèle phare le Galaxy S3, Samsung Electronics a creusé l’écart avec Apple et Nokia sur le marché mondial des téléphones portables.

Selon les résultats d’une enquête réalisée auprès de 41 analystes, Samsung et Apple se sont âprement battus, mais le lancement en mai de son nouveau modèle a permis au constructeur sud-coréen de distancer nettement la marque à la pomme.

Samsung devrait avoir vendu 50 millions de smartphones au cours du deuxième trimestre contre 30,5 millions d’iPhone pour Apple durant la même période. « Samsung devrait devenir le maître des téléphones portables au deuxième trimestre », a commenté Francisco Jeronimo, analyste chez IDC.

« On devrait également observer les plus gros volumes jamais vendus par un seul fabricant en un trimestre, grâce à la forte demande pour la gamme des Galaxy, et notamment le Galaxy S2 et S3 », a-t-il ajouté.

Sur le marché mondial des téléphones portables, tous types de combinés inclus, Samsung a mis fin au règne de quatorze ans de Nokia. Le géant sud-coréen devrait avoir vendu 15,7 millions de téléphones portables de plus que le groupe finlandais au deuxième trimestre, selon l’enquête. Au premier trimestre, il en avait écoulé 3,4 millions de plus, selon Gartner.

Dans sa compétition avec Apple, Samsung profite de sa large offre de combinés alors que les ventes du groupe de Cupertino dépendent des dates de lancement des prochaines versions de l’iPhone.

Pour finir, cette enquête relève l’importance croissante des acteurs chinois du secteur, comme ZTE et Huawei.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentBlackBerry : condamné à payer 147,2 millions de dollars de dommages-intérêts
Article suivantFacebook : l’activité des membres est passée au peigne fin…

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here