Snake Rewind : retour d’un jeu culte

Sorti en 1997, « Snake » a été un jeu addictif pour de très nombreux joueurs. Une énième version « Snake Rewind » sort ce jeudi 14 mai.

Qui ne connait pas « Snake », ce serpent qu’il fallait manier dans un espace restreint alors qu’il devenait de plus en plus long ? Son concept remonte aux années 1970, sans qu’il soit possible de préciser exactement qui est à son origine.

Une chose est certaine, les déclinaisons, variantes, et adaptation sont très nombreuses, ajoutant différentes options au jeu dans certains cas.

Mais si « Snake » est devenu un jeu véritablement culte, c’est avant tout en raison de Nokia. C’est son implémentation par défaut sur des millions de téléphones mobiles à partir de 1997 qui va propulser ce jeu vers des sommets. « Le service marketing de l’entreprise a suggéré d’intégrer un petit jeu », confie Taneli Armanto, qui travaillait alors sur l’interface utilisateur du Nokia 6110. « J’avais déjà joué à un jeu similaire sur un ordinateur. Grâce au peu de mémoire et à la petite taille d’écran nécessaires, nous n’avions pas besoin de grand-chose pour l’intégrer. Ça s’est fait comme ça. »

Interface simple, boutons limités, écran monochrome : les limitations techniques des mobiles de l’époque ont été à l’origine du retour sur le devant de la scène d’un jeu devenu vieillot. Depuis sa sortie, « Snake » a équipé plus de 400 millions de téléphones Nokia, dont les utilisateurs sont devenus accros.

Taneli Armanto confie qu’il s’agissait d’un succès « inattendu ». « Aujourd’hui encore cela me surprend ». « C’était le niveau correct : assez facile à apprendre, assez court, mais il représentait tout de même un défi pour ceux qui jouaient davantage. », explique-t-il.

Vu la popularité du jeu, Nokia a continué le développement de « Snake » avec des versions qui ont évolué au fil des évolutions techniques des téléphones. En 2004, une version 3D a même vu le jour pour la console portable du constructeur : la N-Gage.

Avec l’arrivée des smartphones, des dizaines de clone de « Snake » ont vu le jour. Le dernier en date se nomme « Snake Rewind ». Sa particularité ? C’est qu’il est proposé par Taneli Armanto, celui-là même qui l’avait conçu pour Nokia.

Vu qu’il a quitté Nokia en 2011, ce jeu n’a plus rien à voir avec le fabricant de téléphones.

« Snake Rewind propose du vieux et du neuf », explique son auteur. Son design est tout aussi simpliste et carré, mais propose des couleurs et des effets supplémentaires.

Pour ceux qui sont encore marqués par le « Snake » original, ils peuvent tester ce « Snake Rewind » pour essayer de retrouver les mêmes sensations qu’à l’époque.

« Blockade » et « Barricade », les ancêtres


L’inspiration « Pac-Man »


Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLe poulpe comme source d’inspiration pour un bras robotisé
Article suivantAvec Skype Translator, Microsoft veut démolir les barrières linguistiques

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here