Snapchat : arrêt définitif de Snap Channel

Lancée en janvier, la chaine Snap Channel, interne à Snapchat, a été mise en pause il y a quelques semaines. Le service serait désormais définitivement arrêté et son personnel licencié.

Afin de séduire les utilisateurs, Snapchat a lancé Discover, une plateforme médiatique qui propose quotidiennement du contenu d’information et de divertissement exclusif à l’application. Cette plateforme est très importante pour Snapchat, car elle permet d’engranger des revenus publicitaires.

Selon les chiffres de Snapchat, ce sont quelque 100 millions d’utilisateurs qui utilisent chaque jour à Discover, pour visionner près de 4 milliards de vidéos.

Avec l’intention de montrer l’exemple à ses partenaires, Snapchat a lancé Snap Channel en janvier dernier, un canal qui diffusait du contenu produit en interne par la start-up.

La chaîne a été mise en pause il y a quelques semaines et, selon d’après le site Deadline, serait aujourd’hui définitivement arrêtée. Le personnel chargé de produire ces contenus aurait même été licencié, soit une dizaine d’employés.

Pour Snapchat qui propose un service de messagerie éphémère, l’expérience Snap Channel aura été tout aussi éphémère.

La décision d’arrêter Snap Channel a été prise en raison du fait que les contenus proposés ne séduisaient pas les utilisateurs. De fait, la start-up a préféré mettre la clé sous la porte et de laisser faire les professionnels. Car si Snapchat arrête son canal, l’application Discover n’est quant à elle pas arrêtée.

Par l’intermédiaire de Discover il est donc toujours possible d’accéder à des contenus exclusifs proposés par Vice, CNN, BuzzFeed, MTV, Cosmopolitan, et Refinery29 depuis cette semaine.

En matière de création, Snapchat continue également à produire ses « stories », ces histoires qui s’appuient sur des contenus (photos et vidéos) proposés par des utilisateurs, mais dans un espace séparé de Discover. Cette approche est plus intéressante pour la start-up, car ses productions ne sont pas en concurrence avec celles de ses partenaires, et son accessoirement moins chère à produire que des contenus originaux.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentEst-ce que les nouvelles Surface sont réellement plus performantes que le MacBook Pro ?
Article suivantLa nouvelle arme marketing de Pepsi : un smartphone !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here