Snapchat : une monétisation qui se base sur le concours involontaire d’Instagram

L’avenir du réseau Snapchat passe immanquablement par une monétisation de ses utilisateurs. Après avoir refusé les offres de rachat de Facebook, Snapchat débauche un cadre d’Instagram.

Après avoir travaillé chez Google, Emily White a rejoint Facebook en 2010, avant d’être transférée chez Instagram en tant que directrice des opérations. Son rôle a notamment été l’ouverture à la monétisation d’Instagram, c’est elle qui a piloté la récente arrivée de la publicité sur le fil des utilisateurs américains.

L’ironie du sort veut que Snapchat a tout récemment refusé des offres de rachat de la part de Facebook et que, maintenant, réussisse à débaucher un cadre important. D’ailleurs, en signant chez Snapchat, Emily White accepte tout bonnement d’occuper la même fonction.

Une chose est sure, le défi sera de taille, car il faut posséder des informations ciblées pour proposer de la publicité ciblée, un élément réduit à son plus simple expression pour le moment. Mais l’engagement d’Emily White annonce aussi clairement la couleur, à savoir que Snapchat compte pérenniser son avenir financier.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentLivraison par drone : Deutsche Post veut aussi s’y mettre
Article suivantTechnologie : après l’impression 3D, place à l’impression 4D !

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here