Avec le SnapDragon 210, Qualcomm s’attaque à MediaTek

Face à la pression de MediaTek, Qualcomm réagit en annonçant le SnapDragon 210 4G, un SoC ARM à l’intention des smartphones à moins de 100 dollars.

Face à la pression incessante de MediaTek sur le marché, Qualcomm a décidé de réagir en s’attaquant aux puces d’entrée de gamme, chasse gardée du fondeur asiatique- Avec le SnapDragon 210, l’idée est de cibler les smartphones vendus moins de 100 dollars.

Plus que de simplement venir concurrencer MediaTek, l’idée sous-jacente de Qualcomm est également de s’attaquer au marché chinois en pleine croissance. C’est sur cette base que ce SoC embarque une compatibilité 4G LTE (FD-LTE et TD-LTE) de catégorie 4, ce qui est un véritable atout vu le marché visé, un marché qui a enregistré une croissance de 1 473% entre 2013 et 2014 !

Hormis la Chine, la démarche de Qualcomm vise également l’Inde et tous les pays émergents en général, un marché actuellement très demandeur.

Gravé en 28 nm, le SnapDragon 210 n’en pas si d’entrée de gamme que cela avec son processeur quad-core à architecture Cortex-A7 avec des cœurs cadencés jusqu’à 1,1 GHz, un processeur graphique Adreno 304 compatible 720p ou encore un ISP supportant les APN jusqu’à 8 mégapixels, sans oublier la lecture des vidéos en 1080p, les supports du codec H.265, de la technologie QuickCharge 2.0, du double SIM LTE, du NFC, de l’USB 2.0, du Wi-Fi 802.11n (bande 2,4 GHz exclusivement) et du Bluetooth 4.1.

Pour finir, le dernier atout du SnapDragon 210 est sa compatibilité avec la 3G multimode, la 4G LTE, mais aussi l’agrégation de porteuses 2 x 10 MHz, le tout en étant compatible avec le transmetteur Qualcomm WRT2955 et le front-end module Qualcomm RF360.

Pour finir, Qualcomm proposera également le SnapDragon 208, une variante 3G du SnapDragon 210.

Snapdragon 210 : Qualcomm met la 4G à portée des smartphones low cost
Snapdragon 210 : Qualcomm met la 4G à portée des smartphones low cost

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentSsangYong : encore des concept-cars pour son petit crossover
Article suivantSanDisk : une première carte SD de 512 Go

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here