SNCF : à quand des drones pour surveiller ses lignes ?

La SNCF et actuellement en train de tester des drones pour surveiller ses lignes. Est-ce que cette technologie sera prochainement généralisée sur tout son réseau ferré ?

L’usage des drones a plutôt une connotation militaire. Pourtant, loin de là, ces petits avions sans pilote ont aussi une vocation civile. C’est par exemple le cas pour la SNCF qui les teste actuellement dans le cadre de la surveillance de ses lignes.

Alors que ce projet n’en est actuellement qu’à sa phase d’estimation et de test, l’idée d’opter pour des drones est de détecter la présence d’individus près des voies ferrées, des zones où ils n’ont rien à faire, mais aussi de pouvoir traquer des défauts techniques, comme des microfissures dans un ouvrage, un pont par exemple.

Il est à relever que le drone utilisé coûte la modique somme de 100 000 euros, qu’il mesure 1m30 d’envergure et qu’il put voler jusqu’à 50 mètres d’altitude dans un rayon de 200 mètres autour du pilote.

Qualifié de « première mondiale » par Jean-Jacques Thomas, responsable innovation et recherche de SNCF infra, l’utilisation de drone n’est pas pour tout e suite, même si on peut déjà voir évoluer ce drôle d’engin volant aux abords de la ligne LGV de la vallée du Rhône, près d’Orange.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédentHangouts : Google officialise la nouvelle version pour Android
Article suivant4G : Bouygues Telecom propose un forfait pour 21 Go/mois

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here