SNCF : du Wi-Fi dans les TGV, TER, Transiliens et Intercités d’ici 2016

LA SNCF semble vouloir rattraper son retard en termes d’internet dans les trains vu qu’il est annoncé du Wi-Fi dans les TGV, TER, Transiliens et Intercités d’ici la fin 2016.

L’accès à internet pour les usagers des trains en France s’avère très problématique. La bonne nouvelle est que va changer. C’est d’ailleurs déjà en train de changer.

Ainsi, la SNCF a pour le moment déjà équipé une cinquantaine de gare en Wi-Fi à l’heure actuelle et cela sera 128 gares qui seront équipées d’ici le mois de septembre. Le plus important étant bien évidemment qu’internet arrive aussi dans les trains, c’est qui est également prévu.

La technologie satellitaire exploitée lors de premières expérimentations est désormais abandonnée. La solution qui sera déployée s’appuiera sur les technologies cellulaires dans les futures bandes 700 MHz. Pour cela, la SNCF prévoit de s’appuyer sur l’infrastructure mobile des opérateurs, notamment par le biais d’un accord déjà conclu avec Orange et SFR, mais aussi sur l’installation de pylônes le long des voies.

Dans les rames de train elles-mêmes, l’installation d’amplificateur Wi-Fi est aussi prévue.

Les bonnes nouvelles sont que Guillaume Pépy confie que le service sera proposé dans les TGV, mais aussi les Transiliens, les Intercités et les TER, et cela avant la fin de l’année 2016.

Une autre bonne nouvelle, c’est que le président de la SNCF indique que le service sera gratuit : « On avait démarré payant, mais ça ne marche pas ». Il ne précise par contre pas le modèle économique prévu pour cette offre.

Vu que l’offre proposée dans les gares, 512 kbit/s, prévoit le visionnage d’une publicité toutes les 20 minutes, il pourrait en être de même à bord des trains. Dans un autre cas de figure, moyennant le remplissage d’un formulaire avec des données pouvant être utilisées par la SNCF, le débit passe à 2 Mbit/s en contrepartie d’une seule publicité affichée en début de session.

Il faut préciser que Guillaume Pépy ne s’engage pas sur les débits qui seront proposés aux passagers, à bord des trains.

Votes
[Total : 0 votes en moyenne : 0]
PARTAGER
Article précédent15,6 millions d’euros de dommages et intérêts contre le créateur du site Wawa mania
Article suivantBientôt des Google Glass Enterprise Edition ?

Une fille dans l’informatique était mal vue à l’époque de mes études. C’est pour cette raison que l’on m’a cantonné à des rôles secondaires lors des travaux de groupe, notamment celui de centralisateur des informations. Ce rôle central, au final crucial, m’a plu. C’est comme cela que je suis devenue chef de projet. Plus tard, cette attirance pour l’information m’a poussé à suivre des cours de journalisme.
Comme j’avais la propension de centraliser l’actualité technologique, un ami m’a dit un jour : «Emilie, tu peux le faire ». C’est comme cela que je me suis retrouvée embarquée dans l’aventure de linformatique.org. Vu mon boulot, ce sont surtout les nouvelles technologies qui m’intéressent le plus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here